JUSTE POUR AUJOURD’HUI JE ME LIBÈRE DE TOUTE PRÉOCCUPATION

JE ME LIBÈRE DE TOUTE PRÉOCCUPATION

«Juste pour aujourd’hui, je me libère de toute préoccupation»

« Juste pour aujourd’hui » signifie «ici et maintenant» (profites du moment présent).

Le moment d’il y a cinq minutes est déjà passé, nous ne pouvons plus rien y changer (peut-être juste apprendre de l’expérience) et le moment dans cinq minutes n’est pas encore arrivé.

Donc faire, agir, c’est «ici et maintenant».

«Je me libère de toute préoccupation»

La préoccupation est un schéma mental présent presque chez tout le monde.

La préoccupation est une manière très efficace de gaspiller nos propres énergies et quelque chose qui nous empêche d’avancer sur nos projets, nos idées, nos rêves..

Le problème c’est que nous avons l’impression que se préoccuper est synonyme de s’occuper.«Pré-occupation» = s’occuper avant le moment venu, c’est à dire trop tôt. Et tout ce qui est trop tôt n’est pas bon, puisque pas dans le moment présent.

Une autre idée fausse sur la «préoccupation» : si je ne me préoccupe pas pour mes proches (enfants, marie, femme…) ils penseront qu’ils ne m’importent pas. Il est bon et sain de s’occuper des enfants et des autres personnes, évidemment, mais dans ce cas notre préoccupation non seulement elle ne les aide pas, mais au contraire, nous sommes en train de voler leur énergie. Nos pensées d’amour, d’espoir, de soutien aident les autres dans leur chemin.

Quand nous nous préoccupons pour les différents détails de notre vie, au lieu de créer et permettre que cela se matérialise naturellement, nous freinons le développement normal.

L’idée est donc de s’occuper, d’agir, de faire tout ce qu’il y a à faire, puisque personne ne le fera pour nous.

Pour se libérer de la préoccupation, du moins partiellement, il est bon de connaître sa cause principale : notre désir de contrôle.

La solution : Le lâcher-prise

C’est quelque chose que l’on connaît sous sa forme de «renonciation» c’est une sorte de lâcher prise.

Si un problème a une solution, pourquoi s’en préoccuper.

Si un problème n’a pas de solution, pourquoi s’en préoccuper.

Le lâcher-prise est une auto-éducation qui concerne nos pensées, notre mode de fonctionnement, notre confiance en nous-même et en la vie. Le sentiment de légèreté qui s’ensuit, le soulagement qui donne naissance à la tranquillité et à la joie, tout cela est tellement bon qu’une fois qu’on y a goûté, on veut répéter l’expérience.

Si au lieu du lâcher-prise, la préoccupation prend le pas, elle nous mène automatiquement à la colère et ensemble à la maladie, aux malaises, aux problèmes.



Quelques articles qui pourraient vous intéresser :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *