Qui suis-je ?

Ce qui m’a mené au Reiki ?

Je m’appelle Aurélia GUILLEMOT, je suis née en 1975. Comme beaucoup, ma vie a été faite d’expériences, aussi bien au niveau personnel que professionnel. Certaines ont été bonnes et d’autres moins. Mais on apprend de ses échecs, de ses erreurs, c’est ce que la vie m’a appris.

J’ai dans un même temps eu la chance :

  • d’investir sur moi en suivant une formation de développement personnel axée sur la gratitude. Cette perception a changé beaucoup de choses, notamment la vision que j’avais de moi et l’amour (ou plutôt le manque d’amour) que je me portais. Depuis que j’ai appris à m’aimer, ma vie s’est illuminée et j’ai vu un chemin se dessiner devant moi et m’a ouvert le champs des possibles.
  • de m’initier au premier niveau de Reiki en mars 2017, dans le système Usui de Guérison Naturelle conformément à la tradition d’Usui Shiki Ryoho.

Pourquoi le Reiki ?

A une période de ma vie, où je me sentais mal avec moi, mes émotions, mon image, j’ai eu la chance de recevoir l’énergie du Reiki qui m’a beaucoup apporté, sur les différents plans de ma vie (psychologique, émotionnel notamment). Pour parfaite ses bienfaits, j’ai donc voulu m’initier moi-même au Reiki pour m’auto-traiter.

Quand je me suis initiée au Reiki, c’était tout d’abord destiné uniquement à un contexte personnel et familial. Et puis les circonstances m’ont ameneé bien souvent à être là au bon moment, au bon endroit, quand quelqu’un avait besoin de moi. C’est ce que l’on appelle les synchronicités. Et c’est de là que j’ai décidé de prodiguer des séances Reiki à de la famille, des collègues, des amis, .. et quelle a été ma surprise quant aux fabuleux retours que je recevais, qui me remplissaient de joie et de bonheur.

J’ai par la suite décidé de m’initier aux deux niveaux supplémentaires qui m’ont permis d’atteindre le titre de Maitre Praticienne Reiki que j’occupe aujourd’hui et m’installer sur la commune d’Amilly (45).

Le Reiki n’a pas pour prétention de remplacer vos médecins et/ou traitements actuels, mais il vient davantage en complément à ceux-ci.

Les commentaires sont fermés.